Recette tirée du Ménagier de Paris, 1393:
 
"Gauffres sont faictes par manieres:
L'une que l'en bat des oeufs en une jacte, et puis du sel et du vin, et gecte l'en de la fleur, et destremper l'une avec l'autre. Et puis mectres en deux fer petit a petit et chascune foiz autant de paste comme une lesche de frommage est grande, et estraindre entre deux fers, et cuire d'une part et d'autre. Et se le fer ne se delivre bien de la paste, l'en l'oint avant d'un petit drapelet moullié en huile ou en sain.[...] "
Un forgeron inventa un moule particulier dont les plaques s'articulaient et étaient alvéolées ce qui faisait ressembler ces oublies à des rayons de miel.
On donna aux gâteaux cuits ainsi le nom de " gaufres " ou " gafrum " qui vient de rayon de miel.
La recette a évolué et plusieurs régions ou pays ont apporté leur contribution au sujet.
L'oublie est vite devenue une pâtisserie populaire, vendue par les oublieurs près des églises, lors des fêtes, et dans les rues à la nuit tombée.
 
Le statut est modifié en aout 1406 et en 1479.
Hormis lors de certaines fêtes religieuses, il n'est permis aux oublieurs de cuire les gâteaux aux portes et le long des murs des églises que les jours de fêtes des saint patrons et les jours de pardon pour autant que les fourneaux soient distants de deux toises (environ 4 mètres) dans le but de limiter les bagarres qui se déclenchaient trop souvent entre les vendeurs.
Jean le noir
Notre Maitre oublieur
Origines:
 
Les gaufres datent du Moyen Age.
A l'époque, la corporation des oublieurs (ou obloyers) reçoit ses statuts en mai 1270 par Saint Louis.
Fines, roulées en forme de cornet ou de bâton, et décorées d'inscriptions et d'images pieuses, les oublieurs les vendaient dans les rues en semaine et sur le parvis des églises le dimanche.
Dans les rues, elles étaient vendues à la criée et l'acheteur tirait au sort en faisant tourner une roulette le nombre d'oublies auxquelles il avait droit. Pour devenir maître oublieur, il fallait être capable de fabriquer mille oublies en un jour.
Gaufres et oublies :
dégustation et partage avec le public  
Accueil
Cuisine
Epices et Roisolles
Facture d'arcs
Archerie
Herboristerie
Facture d‘arcs
Astrologie
Fleches
Epices-Rissoles
Cuisine
Herboristerie
Menuiserie
Archerie
Fabrication de Fleches
Astrologie
Enluminures
Heraldique
Enluminures
Teintures
Galons
Potions
Tissage
Armes et armures
Armes
Cuirs
Travail du cuir
Gaufres
tissage aux cartes, lucette
L‘univers des petits
Tissage
Cordes
Menuiserie
Teintures
Cordes d‘arc
Fabrication de chandelles
Chandelles
Gaufres et Oublies